4 choses à savoir sur l’huile de moteur

L'huile de moteur

Les véhicules sont des engins qui nécessitent un entretien régulier. Et la vidange est l’une des étapes phares de l’entretien d’un véhicule, elle favorise son bon fonctionnement. La plupart des personnes se demandent de quoi l’on vide le moteur. C’est bien évidemment de son huile, cette substance précieuse pour le véhicule. Elle est utile à tout type et toute forme de véhicules, allant des petits jusqu’aux gros cylindres. Cela dit, vous découvrirez dans les prochaines lignes, 4 choses à savoir sur l’huile de moteur.

Le rôle de l’huile de moteur

Tout conducteur de véhicule doit avoir, si possible, un stock d’huile de moteur chez lui. Ce liquide joue un rôle indéniable dans le bon fonctionnement d’une voiture. Son rôle principal est de lubrifier le moteur. Ce qui limite les frottements des pièces et évite la production de chaleur dans le véhicule. Par ailleurs, il faut savoir qu’il existe une huile spécifique pour chaque type de voiture. Une huile de moteur SAE 50 monograde, par exemple, est non détergente. Celle-ci lubrifie le moteur dans des conditions peu sévères. Elle est particulièrement destinée aux anciennes motorisations à essence. À l’opposé, il existe des huiles détergentes qui permettent d’empêcher des dépôts de se former sur les surfaces soumises à la chaleur.

Qu’est-ce que la viscosité de l’huile de moteur ?

La viscosité est une mesure qui détermine la résistance de l’écoulement d’un fluide comme une huile. Tous les fluides sont visqueux, et quant à la viscosité de l’huile de moteur, elle s’exprime en 2 grades. Nous avons le grade à froid et celui à chaud. Le premier donne la capacité de démarrer un moteur dans des conditions climatiques très froides (jusqu’à -30° environ). Et le second grade, lui, permet une bonne conduite lorsque la température est élevée (entre 100 et 150°). Les différents grades sont inscrits au dos de chaque bidon d’huile de moteur.

En tant que conducteur, vous pouvez remarquer la présence des indications comme 10W40 sur le vôtre. Le chiffre avant la lettre W (winter) indique le grade à froid et celui après le grade à chaud. Les chiffres 0, 5, 10 et 15 avant W montrent que l’huile est adaptée pour une utilisation pour les températures respectives : 30, 25, 20 et 15°. D’un autre côté, les chiffres 20, 30, 40, 50, 60 indiquent la capacité à l’huile de résister à une température allant de 100 à 150°.

Les normes de l’huile

Chaque constructeur automobile à une norme propre à ses véhicules. Il est possible de la retrouver dans le manuel d’utilisation et d’entretien de la voiture. Toutefois, notez qu’il en existe deux types. Nous avons la norme SAE (Society of Automotive Engineers) et la classification API (American Petroleum Institute). La première se présente sous les formes suivantes :

  • ACEA B3/B4 ;
  • API CF/DF ;
  • VW 500.01.

Cette composition de chiffres et de lettres détermine si l’huile est adaptée à un moteur essence ou diesel. Il est alors conseillé de suivre les recommandations de votre constructeur avant de choisir votre huile. La norme API répartit les huiles selon leurs performances et leur qualité. Elle est composée de deux lettres, dont la première traduit le type de moteur adapté à l’huile et la seconde sa qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.